dimanche 5 juillet 2015

Je me confie à vous : mon adolescence : le harcèlement scolaire.

Bonjour !


J'espère que vous allez bien? Moi ça va.
Je n'ai pas posté pendant 3 semaines car j'ai profité du soleil, de mon chéri, de mes amis et j'ai fêté mon anniversaire :-D.

A partir de demain, je commence mon mois de boulot en tant qu'étudiante (dans un grossiste en pharmacie) et donc je n'aurai pas beaucoup le temps pour mon blog et ma chaîne, mais dès que j'aurai fini le boulot, je reviendrai plus souvent car j'ai beaucoup de choses à vous dire.

Aujourd'hui je reviens avec un article assez personnel, j'ai beaucoup hésité à le faire, mais j'ai finalement pris la décision de l'écrire, car je pense que certaines personnes pourront se reconnaitre et j'espère aider par la même occasion celles qui en auront besoin. Je tiens à dire que je vous raconte mon histoire, je ne m'inspire de personne et je ne recopie personne :-) (je pense à Marie quand je dis ça, mais nos histoires sont différentes). 

Lorsque j'avais 14 ans, j'ai été harcelée par un groupe de filles. Voici le sujet, voici MON HISTOIRE.

Pendant l'été 2006, j'ai eu un petit ami avec qui je m'entendais bien mais notre 'histoire' n'a pas duré. Un jour à l'école, j'étais assise avec deux amies et l'une d'entre elle me passe son téléphone (je ne sais plus vraiment le pourquoi elle me l'a passé mais peu importe) et je vois justement qu'elle parle avec ce garçon en question... Sur le coup je m'énerve dessus car je trouve que ça ne se fait pas -> on ne sort pas avec l'ex d'une copine... Bref, je m'écarte d'elle et je rejoins une autre amie. Celle ci me dit 'oui frappe la, elle peut pas faire ça blablabla' et moi à ce moment là j'avais une 'grande gueule', ce qui fait que je décide d'aller régler mes 'comptes' (GRANDE folle haha). Et lorsque j'arrive devant ma copine, je me dit que je ne saurai pas la frapper, je ne suis pas comme ça tout d'abord et ensuite, nous sommes amies depuis que l'on a 6 ans, je pense que cette amitié dépasse bien tout ça... Donc je me recule et l'autre 'AMIE' m'envoie balader en me disant que je suis vraiment conne. VOILA où tout à commencé, juste parce que je n'ai pas voulu frapper mon amie. Après ça, cette fille qui connaissait la bande la plus 'populaire' de l'école à décidé de s'allier avec elles contre moi, et elles ont commencé à me pourrir la vie : je me faisais bousculer, insulter de tous les noms (grosse pute, salope, connasse, ...), on me disait aussi que je n'avais pas de réputation et que je n'en aurai jamais, que je n'étais rien, que je ne valait rien. Mis à part ça, j'ai eu droit à des appels non stop, en pleine nuit, après l'école, n'importe quand, et même quand ma maman répondait elle se faisait insulter. J'ai été rabaissée, j'avais perdu toute confiance en moi. D'ailleurs, je n'allais plus à l'école, je trouvais toujours une excuse car croiser leurs regards me faisait trembler. J'étais seule, face à elles, je n'étais pas grand chose. 
J'ai essayé de les ignorer mais c'était tellement difficile que finalement j'ai changé d'école.
Je peux vous dire que l'on se sent vraiment mal lorsqu'on est victime de harcèlement, je me sentais triste tout le temps, je me sentait seule, moche, rejetée, bonne à rien, inutile alors que j'étais une fille simple, joyeuse à la base qui demandait juste à faire son année d'école tranquillement.
Je ne sais pas si tout ça m'a fortifiée mais en tout cas je sais ce qu'une personne harcelée ressent, et j'aimerai pouvoir aider les filles qui subissent ça car je trouve que c'est horrible d'être à plusieurs contre une seule personne, c'est injuste et totalement ignoble.
Je n'ai pas vraiment de solution à donner car malheureusement le problème vient de ces filles là, qui n'ont pas vraiment de cœur, ou du moins il est bien caché car pour faire subir autant de choses à quelqu'un, il faut être inhumain je pense. J'ai pleuré, pleuré, pleuré et je n'ai jamais eu de mots d'excuses de personne. Oui c'est ce que j'attendais, qu'elles réalisent le mal qu'elles avaient fait afin de ne pas le faire subir à d'autres. Durant cette année, j'ai raté toutes les matières aux examens, car je n'arrivait même plus à écouter en classe, j'avais tout le temps peur de sortir et de me faire frapper, car des menaces, j'en ai eu... et pas qu'un peu. Chaque fois que je les croisait elles me menaçaient. La fille joyeuse que j'étais avait totalement disparu, à l'intérieur je hurlais, j'avais mal, et je ne pouvais exprimer ce mal être qu'en me faisant du mal en retour... Même avec ma famille, j'étais devenue distante, je pensais tout le temps à la mort, aux esprits, j'écoutais des musiques sombres et 'gothiques', tout le mal ressortait comme il pouvait. 
Ma maman à été trouver la direction, mais cela ne les a pas empêché de continuer... Elles se sont lassées juste à la fin de l'année, mais c'était trop tard, je ne pouvais plus les voir.
Changer d'école à ce moment là à vraiment changé ma vie, je suis repartie sur de bonnes bases avec de nouvelles personnes et je n'ai plus jamais eu à subir ce genre de méchanceté. 
Pitié, les filles qui subissent ce genre de choses, parlez en à vos parents, vos professeurs, vos amis, mais ne vous laissez pas abattre par ce genre de pestes. Je sais que ça n'est pas facile, mais quand je vois des personne qui se suicident à cause de ça, ça me fend le cœur... Dites vous que vous ne valez pas moins qu'elles, moi je n'arrivais pas à me dire ça, mais maintenant avec le recul, j'ai mûris et je réfléchis autrement.



Cet article n'est pas très joyeux, mais j'espère juste qu'il aidera certaines filles à sortir du silence... et qu'il aidera d'autres filles à comprendre mon histoire.

Gros bisous,
à très vite
LAURIE.